Last updated: 28 May, 2022

La Culture à Auroville

Auroville est une culture qui reste à inventer.

À l’heure actuelle, de nombreuses cultures interagissent dans un environnement qui est rural, situé dans le sud de l’Inde. L’anglais sentend avec divers accents - français, italien, allemand, tamoul, américain, bengali, russe, coréen, etc ; parfois même britannique. On peut être réveillé à 6h du matin par la musique du village proche et aller à un cours de ballet à 9h. Manger un sambar pour le déjeuner et travailler sur un ordinateur jusqu’à 17h. Se retrouver avec un pneu creuser et soit pousser la moto sur deux kilomètres à travers la forêt jusquau prochain atelier ou trouver un char à bœufs pour lemmener jusqu’à Pondy. Dans la soirée, il peut y avoir une conférence sur la Future Poésie ou sur les Védas. Ou on peut aller à un concert de jazz, écouter un groupe de rock de Chennai, un récital de Dhrupad, des Bāuls du Bengale, ou Bach. Il pourrait y avoir un festival de théâtre toute la nuit dans le village, En Attendant Godot dans lauditorium, ou une représentation de danse dans un temple magiquement illuminé avec des lampes.

Auroville est une culture qui reste à inventer.

Il y a des feux de joie à l’amphithéâtre pour le Nouvel An, des rassemblements silencieux pour lanniversaire dAuroville, des pétards pour Deepawali, ou des gâteaux pour Noël. Les gens portent généralement des shorts et des T-shirts pour toute occasion. Certaines portent des robes élégantes et certains des kurtas de créateurs. Dautres des pantalons confortables, des lungis ou des saris avec des fleurs de jasmin dans leurs cheveux. Tout dépend de la façon dont vous rentrez à la maison : à vélo dans le noir ? en moto par-dessus les ralentisseurs ? en voiture ? ou en marchant, si la lune est claire ?

La vie à Auroville, nous en rêvons, sera un jour entièrement artistique. Chacun aura la capacité d’apprécier tous les arts et artisanats, son architecture et son design, et aura un besoin et une affinité spontanés pour la beauté en toutes choses. Le futur, nous en rêvons, sera une cité où nous pourrons devenir conscients. Où de nouvelles formes, de nouveaux sons, de nouveaux mouvements, de nouvelles structures et une nouvelle écriture émergeront pour donner vie à cette conscience dans toute sa liberté, sa beauté, sa joie et sa simplicité.

La recherche est la devise quaucun artiste ici ne peut éviter, car Auroville est une culture qui reste à inventer. Des aperçus de cette existence calmement mais dynamiquement nourrie peuvent être trouvés dans des compositions ponctuelles de musique, une exposition dart ou une installation, dans des expérimentations en danse ou en théâtre ou dans le multimédia, dans un poème, ou dans un nouveau style. Quelque chose qui nous fait rêver dun espace plus merveilleux en nous-mêmes. Quelque chose qui pourra nous fera passer de  cette richesse et de cette variété actuelles du monde, vers une richesse multiple et une légèreté d’être quune conscience universelle à encore à nous offrir.

(Traduit par Melinda Legendre)